Spinoza in de Franse baccalaureaat-examens

De Franse Middelbare schoolexamens die gisteren begonnen hadden voor filosofie [bac l]

Sujet 3 : Expliquer le texte suivant

 

La fin de l’Etat n’est pas de faire passer les hommes de la condition d’êtres raisonnables à celle de bêtes brutes ou d’automates, mais au contraire il est institué pour que leur âme et leur corps s’acquittent en sûreté de toutes leurs fonctions, pour qu’eux-mêmes usent d’une raison libre, pour qu’ils ne luttent point de haine, de colère ou de ruse, pour qu’ils se supportent sans malveillance les uns les autres. La fin de l’Etat est donc en réalité la liberté. [Et], pour former l’Etat, une seule chose est nécessaire : que tout le pouvoir de décréter appartienne soit à tous collectivement,soit à quelques-uns, soit à un seul. Puisque, en effet, le libre jugement des hommes est extrêmement divers, que chacun pense être seul à tout savoir et qu’il est impossible que tous opinent pareillement et parlent d’une seule bouche, ils ne pourraient vivre en paix si l’individu n’avait renoncé à son droit d’agir suivant le seul décret de sa pensée. C’est donc seulement au droit d’agir par son propre décret qu’il a renoncé, non au droit de raisonner et de juger ; par suite nul à la vérité ne peut, sans danger pour le droit du souverain, agir contre son décret, mais il peut avec une entière liberté opiner (1) et juger et en conséquence aussi parler, pourvu qu’il n’aille pas au-delà de la simple parole ou de l’enseignement, et qu’il défende son opinion par la raison seule, non par la ruse, la colère ou la haine.
SPINOZA
Traité théologico-politique

De examenmakers stellen dat kennis van de filosofie van de auteur van het fragment niet nodig is. Het volstaat een juist begrip van de tekst te tonen [La connaissance de la doctrine de l’auteur n’est pas requise. Il faut et il suffit que l’explication rende compte, par la compréhension précise du texte, du problème dont il est question]. [Hier]

Men krijgt mee dat het tekstfragment uit de TTP komt, maar dat het uit hoofdstuk XX komt, is niet van belang. Iemand heeft er nog met z'n handen aan gezeten, want het blijkt een uit de alinea's 6 en 7 samengesteld stukje te zijn. Wat die (1) daar moet, is mij niet duidelijk, zou dat geen verwarring geven? Enfin, men heeft wel een uiterst essentieel fragment uit Spinoza's betoog geplukt. Dat zal die examenkandidaten lang bijblijven, vermoed ik.

                                                  * * *

Het baccalaureaat (baccalauréat) is een diploma in het Franse onderwijssysteem dat een studiefase afsluit: het einde van de middelbare school en de toegang tot het hoger onderwijs: de eerste universitaire graad, bestaat al sinds het 1808 in Frankrijk werd ingevoerd.

Dit jaar zijn er 703.059 kandidaten 
voor de drie soorten baccalaureaat die er bestaan 
 baccalauréat général (ongeveer de helft der kandidaten)
 baccalauréat technologique (dit jaar ongeveer 30 %)
 baccalauréat professionnel (ca 20 %)
In de praktijk heeft iedereen het over 'bac'. [Informatie van hier en hier]

Aanvulling 21 juni 2012

Vandaag op de Franse Huffington Post een mooie beschouwing n.a.v. dit examen: "À propos de Spinoza et de l'importance de la philosophie"